logo

  La Bataille de La SOUFFEL 28 juin 1815.

Scénario pour NPOW

Accueil

 

 

Apres le désastre de Waterloo (18juin) les alliés ont à nouveau décidés d’envahir la France (il y en même certains qui ont gardé cette habitude jusqu'en 1940). Une partie des alliés le 3eme corps Württembourgeois ont pénétrés en France par le Nord de l’Alsace, à la hauteur de Germersheim et de Wissembourg (Eh oui déjà !).

Le 21 juin le général RAPP (commandant le Veme corps, l’armée du Rhin) stationné à Strasbourg reçois la missive l’informant de la défaite de Napoléon et lui enjoignent de retraiter sur Paris via Saverne et Nancy, avec son armée. Ce qu’il décide de ne pas faire, et au contraire étant un adepte de l’adage «l’attaque est la meilleure défense » il décide le 28 juin, d’aller à la rencontre de l'ennemi pour menacer ses voies de communication et ainsi retarder sa progression vers Paris.

La rencontre aura lieu à environ 15 à 20km au Nord de Strasbourg, dans le secteur de Lampertheim, Mundolsheim et Souffelweyersheim au bord de la petite rivière de la Souffel (d’où le nom de la bataille), et c’est là que les 23 000 hommes de RAPP vont affronter les 50 000 alliés.

Le V ème corps Français se place de part et d’autre de la route principale qui mène à Strasbourg, la 16ème  division à gauche, la 15ème  à droite de la chaussée, et la 17ème est placée en arrière et en réserve,  en travers de la route.

Les Württembourgeois entrent  par les points A et B (voir plan), dans les formations que les joueurs souhaitent, les Autrichiens entrent par le point C en colonne de marche.

Il est possible de faire progresser de l’infanterie et de la cavalerie en parallèle de part et d’autre de la route, l’artillerie elle devra obligatoirement progresser sur la route. La bataille fut acharnée de part et d’autre avec des succès divers.

Les Württembourgeois lancent leur attaque sur le centre français, appuyés par les Autrichiens, avec plus ou moins de succès, et obligent le français à modifier le placement de la 15ème  division, une contre attaque vigoureuse des français arrive même à mettre en déroute une partie des troupes autrichiennes, qui par chance sont récupérées par une colonne russe de 30 000 hommes venant de Wissembourg. , mais l’action des russes n’ira pas plus en avant.

La journée s’achèvera sur cette action, les alliés arrêtent là leur attaque pour se réorganiser et ainsi relancer leur offensive du lendemain matin et cette fois ci assistés des Russes.

Au vu de ce renfort Rapp décide de battre en retraite et de s’enfermer dans Strasbourg, d’où il ressortira après l’abdication de l’Empereur et la restauration de la monarchie de louis XVIII.  Dans les archives historiques la bataille de la Souffel est considérée comme une victoire française.

Et Maintenant  à vous de jouer.

Gilbert WAGNER

N-POW

Voir les ordres de Bataille

 

petit logo

Retour à la page précédente

Accueil